POINT INFO SANTE

Écouter, orienter et accompagner

Le POINT INFO SANTE est une action initiée par LA MANNE en 1997, suite au constat que les personnes bénéficiaires de l’aide alimentaire paraissaient éloignées du système de santé.

Il s’agit de permanences médicales de prévention et d’aide à l’accès aux soins animées par une intervenante santé. L’accueil des personnes se déroule au sein des locaux de LA MANNE et en action délocalisée, à l’association CONTACT PLUS qui accompagne des personnes en réinsertion socioprofessionnelle.

Lors des permanences, la rencontre des personnes en situation de précarité a pour objectifs de les sensibiliser à la prise en compte de leur santé, mais aussi de faire une première évaluation des problématiques santé, de repérer les personnes à risque et de faciliter l’accès aux soins et aux droits. Cet accompagnement santé peut aller jusqu’à soutenir le projet de réinsertion socioprofessionnelle de personnes en recherche d’emploi. Les problèmes de santé restant un des freins majeurs pour trouver un travail.

Le but est de participer à la réduction des inégalités sociales de santé qui restent une réalité malgré la mise en place de la CMU et du parcours de soins : 1/3 des personnes reçues en 2012 n’avait aucun suivi médical ou un suivi très insuffisant.

Le principal obstacle à l’accès aux soins est essentiellement de nature financière, l’achat de médicaments non intégralement remboursés est inenvisageable pour les personnes en situation sociale précaire. Mais il existe aussi des freins de nature comportementale : déni, fatigue morale, perte de l’estime de soi,… qui rendent difficile la moindre démarche de santé.

La pertinence de cette action repose sur le fait qu’il s’agit d’une action de proximité où l’on parle de la santé en allant à la rencontre des personnes sur des lieux qui ne sont pas des structures sanitaires mais qui leur sont familiers, où elles se rendent pour leurs besoins prioritaires, l’alimentaire ou la recherche d’un emploi.

L’action se situe à l’interface entre la prévention et le soin. C’est un maillon indispensable qui crée des passerelles entre  le monde médical et le monde social pour éviter les décrochages du parcours de santé des personnes en situation de précarité.

En 2012, se sont 257 personnes qui ont été reçues à une ou plusieurs reprises lors de 316 entretiens individuels.

Des actions collectives sont régulièrement organisées sur divers thèmes (risques cardio-vasculaires, addictions, VIH…). L’accent est aussi mis sur l’indication d’une alimentation équilibrée comme vecteur de santé, mais celle-ci est parfois difficile à mettre en œuvre par rapport aux difficultés budgétaires rencontrées. Ainsi comme pouvait confier un jour une bénéficiaire des colis alimentaires : « Je ne mange qu’une foisPoint info sante par jour et encore … Je préfère que cela suffise pour les enfants ».

La souffrance psychique est retrouvée chez 1/3 des personnes reçues. Les syndromes anxio-dépressifs sont fréquents, de gravité variable, ainsi que des maladies liées au stress prolongé auquel sont exposées ces personnes aux multiples difficultés de vie, financières, familiales,… souvent confrontées au chômage et à l’isolement.

 Cette action a pour but de soutenir une dynamique individuelle et aussi d’offrir un lieu d’écoute, un espace de parole permettant la création d’un lien par la santé pour les personnes en perte de repères, en retrait, voire en exclusion.

Simone Kehr-Lier, responsable Point Info Santé